Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 12:20

Une géante ainsi pratiqua l'incision fatidique à cet organe battant une chamade folle

chaque fois qu'elle passait sa langue sur mon cou.

Elle se dit qu'après tout il n'était pas qu'un muscle

mais cachait en son sein un mystère érotique.

Et me voilà baignant dans une hémorragie éclairé d'un orage;

sorte de coup de foudre.

Elle n'est pas  si contente sentant se ralentir la cadence d'éros.

Mon petit coeur malade dont elle fut l'assassine et le cher hippocrate aussi,

a frappé les trois coups et s'endort doucement

comme un nuage rose avalé par l'azur.                           hah

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 10:42

Elle choisissait un assortiment de chocolats.

Elle était devant moi.

Elle disait, oui c'est ça trois aux amandes...puis elle comptait sur ses doigts, ajoutez deux à la pistache et deux pralinés.

Avec ça lui demandait la vendeuse impatiente, je vous mets quelques chocolats blancs?

Non ce sera tout merci mademoiselle.

C'est pour un cadeau?

-oui c'est ça c'est un cadeau...

J'ai bien vu la grimace de la vendeuse d'avoir à faire un si petit paquet.

La petite dame en noir a payé en sortant une a une ces pièces de monnaie d'un minuscule sac en tissus et c'est éloignée en dodelinant penchée sur son âge et sa solitude, un doigt passé dans la boucle dorée de son achat.

J'ai acheté ma surprise pour Vincent et une friandise pour moi.

J'ai revu la petite dame en noir assise sur un banc du square des Antonins.

Elle semblait parler seule, je me suis approché.

Elle fredonnait entre chaque bouchée...Joyeux anniversaire...joyeux anniversaire...

Je me suis éloigné en croquant mon chocolat.

C'est curieux je ne me souvenais plus de cette amertume. 

Ils sont moins bon qu'avant...                       hah

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 23:54

SES ONGLES FUSCHIA CRISSAIENT SUR LA SOIE DE SES DRAPS NOIRS.

QUAND ELLE CROISAIT LES CUISSES LE NYLON DE SES BAS FAISAIT VIBRER LES BIBELOTS DE SA CHAMBRE.

LORSQU'ELLE S'OUVRAIT ENFIN, JE M'ÉVANOUISSAIT AUSSITOT.

LE FLOT DE SES BAISERS ARRIVAIT EN MAREE POUR SAUVER LE MATELOT QUE J'ÉTAIS.

ON ENTENDAIT TREMBLER LES IMMEUBLES ALENTOURS, LEURS FENETRES EXPLOSER ET DES CRIS PAR CENTAINE. PEUT-ETRE PAR MILLIERS.

LA SECONDE FOIS NOUS ETEINDRONS LES LUMIERES ET NOUS TIRERONS LES RIDEAUX.    hah

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 00:10

Je ne suis pas sur qu'elle puisse rire aussi longtemps que dans son rêve.

Alors je n'ose plus bouger d'un millimètre

comme si j'étais emmuré sous la beauté de son sommeil.

Au moindre mouvement tout risque s'écrouler.

Rêve aussi longtemps que te mène ton rêve toi l'éternelle inconnue.

Reste allongée dans cette peau nacrée

à la manière d'une luciole nue

s'en allant au grand bal de la nuit.

hah

 

 

 

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 16:33

Moulée dans son fuseau de soie, figée verticale au carrefour de sa vie elle égrène le nom de ses amants.

Ils lui tournent tout autour dans leur automobile, plus tout à fait là, mais pas encore parti;

Ce sont des hommes.

De mémoire d'obélisque on n'a jamais vu ça. Indifférente aux carambolages sentimentaux elle sourit  encore aux anges,  avec cet air pulpeux qu'on les fruits de la grenade éclatée et les danseuses nues aux ventres alanguis; 

C'est une femme.                                                            hah

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:02

L'espace d'un instant l'empreinte de nos caresses révéla notre nuit.

La police des moeurs avait encore frappé et nous mit en cellule

pour calmer nos ardeurs.

Le béton est bien froid dans les prisons d'amour me susurrait la belle.

J'ai les fesses gelées et tu es tout petit.

Réchauffons-nous un peu avant la pneumonie.

Sitôt dit sitôt fait la prison s'enflamma et plus d'un évadé nous dit encore merci.

Voyez-vous c'est donc vrai l'amour est un libérateur

ne perdons pas de temps a chicaner les coeurs.                                  

hah

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 09:50

J'ai un gros caramel collé aux dents.

Très mal venu

car la jolie fille d'à côté

vient de me sourire

en passant par trois fois sa langue sur ses lèvres. 

Elle me dit que le fond de l'air est un peu frais.

Comment répondre à une si riche remarque,

et lui faire savoir ma hausse subite de température.          hah

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 18:29

Avec

cette

chemise

vert pistache

c'est

des

coups

à

ce faire sucer

comme

un

sorbet

en plein été;

pense t'il.

Mais,

l'éclairage

change

et,

le voici transparent...

 

S'il te plait, DIS-LUI SON NOM !!!

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 22:55

Plein phare son cul somptueux l'avait ébloui

 sur l'asphalte mouillé. 

Après quelques dérapages plus ou moins contrôlés

ils avaient atteint  des hauts et des bas, résilles parfois.

Passant d'une vitesse à l'autre avec une dextérité joyeuse

les aires de repos se firent bien rares.

Elle continua sa route en prenant parfois sans gène aucune, 

des protozoaires assoiffés, en stop.

Bon voyage les amis, mais attention au péage.     hah

 

Après une rupture de stock DIS-LUI SON NOM est à nouveau en vente libre

(dans la version non expurgée)...................... www.hairabedian.fr

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 23:06

Ils se sont enlacés

lassés

par trop d'indifférence

rance

Ils se sont embrassés

brassés

d'une musique infâme

femme

et son bonhomme l'éfleure

fleurs

d'un bouquet d'immortelles

telles

qu'ils ont vu naître le matin

teint

par leur amour d'envie 

VIE

hah

Repost 0
Published by haira - dans érotique
commenter cet article

Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages