Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 17:17

Tu reviendras d'Athènes;

je serais là sur le quai de Tinos, en avance d'une heure.

D'une heure ou deux ou trois, mais je serais là.

Toujours en avance sur mes rêves et tes retours vers moi.

Assis sur une caisse de n'importe quoi, n'importe quand je t'attends.

J'ai les yeux brulant à scruter l'horizon et chaque silhouette marine. 

Des pêcheurs et quelques autres s'étant habitués de ma présence,

me saluent d'un yassou! éclatant.

Tout à l'heure j'irais acheter du tabac pour ma pipe.

Maintenant je t'attends car tu reviendras d'Athènes.        hah

Repost 0
Published by haira - dans amour
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 11:16

Cette année l’automne se défend bec et ongle.

L’hiver l’attaque d’éclairs en orages, d’inondations en saccages de mille manières

toutes plus vilaines les unes que les autres.

Mais il tient bon l’automne, mémoire imparfaite de l’été.

Ce matin le déchainement tempétueux secoue les tuiles et fait tourbillonner les robes des filles. Sur, il va achever les crinières de mes arbres chéris. Ils tendent leurs membres se décharnant vers un ciel aux ordres de ce gredin d’hiver.

Oh, ne rêvons pas il va gagner, c’est dans l’ordre des choses.

Un solstice chasse l’autre, il ne nous reste plus qu’à penser au printemps,

comme on rêve au soleil

 

sous la pluie.

Repost 0
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 00:50
Repost 0
Published by henri-aram Hairabédian
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 00:50
Repost 0
Published by henri-aram Hairabédian
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 00:38

 

Elle ne mettait rien, presque rien sur elle.

Pourtant elle m’était tout.
Presque tout.

Elle m’était ce rire moqueur et cristallin

tintant entre ses seins quand,

maladroit et presque enfantin,

je dégrafais son corsage.

Sage ?

Hum, pas tant que ça.

 

hah

Repost 0
Published by haira - dans amour
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 10:25
Repost 0
Published by haira - dans VOIR
commenter cet article
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 18:20

C'est mon petit dernier.

Par exemple page 3:

Amants de la dune, La plage de velours était bordée d'écume joyeuse.

La bave d'océan est une mousse nacrée, ou dansent des étoiles de mer et les pieds des enfants.

 Je regardais tout ça, écoutant le cri désespéré des mouettes rieuses, et la  corne de lune rassurant les marins.

 Bientôt viendrait la nuit nappant de brume mon décor du dedans.   Dissimulant la joie des amants de la dune.

*

 Ou encore page 21

 

 Cirque , Un clown est tombé de sa balançoire. Son costume en tôle rouillé fit un grand tintamarre.  

 On l'emmena tout nu sur un cheval sans tête.

Sous les hennissements du public exigeant, on laissa s'effondrer le chapiteau.

Quelques esprits chagrins trouvèrent le spectacle un peu court, et bien trop dangereux pour des enfants.

Don acte.

Ils rentrèrent chez eux se consoler en regardant les infos à la télé.

Le sang des actualités inondant la moquette, et le tapis d'Arménie ne fut qu'une anecdote. 


***

 

Ainsi sur 150 pages, de la lettre A à la lettre Z près de 500 textes courts vous attendent.

Vous retrouverez l'esprit de ce blog,...et un peu plus sans doute.

Magnifique mise en page sous une couverture de qualité.

Pour 15 € un cadeau de Noël idéal en quelque sorte.

Contact : ha.hairabedian@orange.fr



Repost 0
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 12:03

DaMonteCom

Repost 0
Published by haira - dans VOIR
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 18:22

Avec le dynamitage du mémorial arménien de Deir-es-Zor le 18 septembre,

seul et unique lieu de mémoire érigé sur les terres

où a été perpétré le génocide des Arméniens,

les forces djihadistes qui opèrent en Syrie

ont franchi l’ultime palier de la folie criminelle.

Après l’entreprise d’extermination du peuple arménien,

après les tentatives de destruction de sa mémoire,

les assassins s’en prennent maintenant aux dernières reliques

des victimes qui avaient été rassemblées dans cet ossuaire.

Après avoir anéanti les vivants en 1915,

après avoir effacer leur trace et nier l’histoire pendant presque 100 ans,

la logique criminelle se nourrit aujourd’hui des cadavres,

passant ainsi du génocide au négationnisme,

du négationnisme aux profanations,

des profanations à la nécrophagie.

 

L’attaque lancée par les djihadistes contre le bourg arménien de Kessab

en Syrie le 21 mars dernier avait mis en évidence l

e soutien que leur avaient apporté les autorités turques.

Il parait clair aujourd’hui, compte tenu de l’hystérie raciste

consubstantielle aux dirigeants turcs,

que si dans le crime commis à Der-Es-Zor la main est djihadiste,

le cerveau se trouve lui à Ankara.

source: CCAf/Conseil de coordination des organisations arméniennes de france


Repost 0
Published by haira - dans actualité
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 22:26

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=Y5e3oxA_1PY&feature=youtu.be

myosotis-2.jpg Vous n'en reviendrez pas les mêmes.

Dans cette rentrée littéraire je n'ai pas entendu parler des auteurs délicieux, de cette trop rare et précieuse maison d'édition. Ni "sur le journal, ni dans la radio, pas plus à la télé". Toujours les trois ou quatre mêmes "bons clients" sic.

Quel manque d'attention! Ce ne peut être que ça.

Alors vous, toi et toi soyez curieux, vous n'en reviendrez pas...les mêmes.

henri aram hairabédian

nb/Au moins vous ne pourrez pas dire: je ne le savais pas.

Repost 0

Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages