Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 22:16

Il s'est assis à la terrasse du Café de la Poste. Le consommateur précédent avait laissé son journal froissé, un peu de mousse au fond d'un verre et dix centimes dans la soucoupe.

En attendant le garçon il a déplié le journal aux nouvelles qui n'en sont pas vraiment. Dans une marge était noté au stylo bille vert un numéro de téléphone. Il s'est demandé un instant s'il allait donner un coup de pouce à l'aventure...

Il a composé le numéro sur son portable, 06 88 01 7.. ... Occupé. Il a dégusté sa bière et tapé le  bis...

-Allo ? C'est toi mon amour ?

Il a aussitôt arrêté son téléphone avec le sentiment de refermer la porte d'une chambre ouverte par inadvertance.   

Mais s'il avait dit oui.                                 hah

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 22:59

Les Amazones n'iront pas cette année au Festival de Cannes. Elles préparent la guerre contre les enfants mâles et c'est un scénario qu'elles répètent sans cesse sur le dos d'un cheval à bascule revenu de la ville de Troie  .             hah

Repost 0
Published by haira - dans actualité
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 23:05

 

 

 

 

 

 

 

475-stamnos-detail-ulysse-et-les-sirenes-peintre-des-sirene.jpg


Elle a une tourterelle dans sa poche, comme d'autres des papillons

dans le ventre ou un violon sur le toit.

D'ordinaire discrète on ne l'entend pas, mais dès qu'elle ouvre

les lèvres un roucoulement bizarre met en vibration les osselets

de nos oreilles se mettant à jouer. Le rose monte aux joues des

garçons et de quelques filles dont les yeux brillent.

Une sirène m'a dit tous les hommes s'appellent Ulysse.                    hah

Repost 0
Published by haira - dans images
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 22:18

C'est un rire qui me fit retourner.

Non pas un rire pour une blague un peu coquine, pas plus qu'un rire moqueur,

ni ce rire d'averse comme seules en offrent les fillettes pour leurs plaisirs de rire seulement.

Non.

C'était un rire d'homme seul.

Il me dépassa d'un pas allègre et riant encore, ne fuyant rien et n'allant nulle part.

Parfois l'un ou l'autre passant se retournait en haussant les épaules

et se disant peut-être,

c'est un fou.

Mais que savent-ils des fous ?

Comme ils disent.

                                      

hah

Repost 0
Published by haira - dans humeur
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 23:01

Il est revenu dans la chambre condamnée aux jeux Floraux à perpétuité.

A la vue des draps froissés, au parfum dansant encore avec la fumerolle d'une bougie au jasmin,

il s'est mis à frissonner tandis que Cerbère, le chien des voisins infernaux hurlait à la mort en solidaire mâle et un peu, un peu bestial il faut bien l'avouer.                            hah

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 17:07

Quand le phénix s'éteint, la glace dans le coeur lui fait trop de chagrin.

Les méchants garnements jouant des allumettes

enflamment la cité et s'embrasent avec elle.

Sur un tapis de cendre je dessine des rêves,

mais le souffle des peurs efface mon projet.

Quand le phénix s'éteint, la glace dans le coeur lui fait trop de chagrin. 

hah



                      

 

Repost 0
Published by haira - dans symbolisme
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 11:40

Cette caresse.

Là.

Ce velours sur l'acier déchiré d'une vie en désordre.

Cette perle de nuit dans la peur du matin.

Et puis.

Cet éclat de lumière dans ton ventre et le mien

Comme un souffle de rire sous un ciel de satin.

hah

Repost 0
Published by haira - dans amour
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 18:15

Un diplomate reconnu, un conseillé tant espéré est venu porter la bonne parole, signer en timonier tranquille son nouveau livre, apaiser les frissons de ses pairs comme une huile sainte avant le grand naufrage. Et puis trinquer d'une coupe ou deux en disant que la morale n'a rien à voir avec la politique, ni la finance avec la justice, pas plus que l'équité avec les priorités du monde ma chère.

-Mais quelle désespérance en ces temps de crise et de panique. Savez-vous mes amis qu'ils ne croient plus ni à la morale, ni à la justice plus qu'à la politique. Pourquoi...Mais pourquoi donc,Nouvelle-image-copie-1.GIF qu'avons-nous donc fait ?       hah

Repost 0
Published by haira - dans actualité
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 14:38

Je l'avais aperçu dans le "Bricomachin" il sortait d'un bureau de la direction.

Je l'ai revu sur le parking. Il commençait à pleuvoir. Il errait entre les autos, son attaché case à la main. Il est monté dans sa voiture puis en est redescendu bientôt.

La pluie redoublait il marchait ça et là en se passant la main dans ses cheveux mouillés.

Il avait dû rater le placement de ses raccords rapides ou de sa peinture spécial plastique.

Qu'allait-il dire ce soir en rentrant chez lui. C'était sans doute la dernière chance offerte par le patron des représentants en force de vente.

Il marchait encore sous la pluie maintenant torrentielle et ne ressentait rien d'autre qu'une angoisse du lendemain.                                                              hah

Repost 0
Published by haira - dans actualité
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 22:54

Elle attend mains croisées sur ses genoux serrés.

Elle regarde à droite puis à gauche et soupire un instant.

Attend-elle un enfant, un mari un amant ?

Ce doit être important, des nouvelles d'une soeur ou d'un frère malade...

Peut-être.

Elle observe sa montre, laisse encore une chance à son petit espoir

et ses mains se décroissent en colombes blessées

                   pour s'envoler sans bruit  afin de la guider .                      

     hah

Repost 0
Published by haira - dans artiste
commenter cet article

Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages