Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 10:30

Coccinelle, sucre d'orge, espiègle, taffetas.

Chanterelle, zibeline

et mademoiselle.

Serpolet, opossum, agate, zéphir

et arabesque.

Chair de poule, aigue-marine, épine-vinette.

Pyramide, opossum, sublime

et vis-à-vis.

Ocarina, postillon, velours, bergeronnette.

Câlin, irisé, alunir, discobole

et fantasque.

Alambic, opuscule, placebo, vénitien, murène.

Tectonique, troubadour, basalte

et houspiller.

Idéal, brocoli, orienter, asphodèle

et véronèse.

Sommelier, mappemonde, fatrasie, crosseron.

Harmonie, orpheline, réverbère

et amoureuse...

 

                         ***

 


 

Ce soir les mots que j'entendais me tiraient  vers les bas-fonds des télés et des radios;

Alors j'ai préféré laisser venir des mots que j'aime; pour leurs formes, leurs consonances,

leurs images en laissant un peu dans la couveuse des idées leurs sens plus ou moins profond.    

Vous pouvez essayer vous aussi, c'est toujours bon une filtration de temps en temps...Non ?      

                                         hah

Repost 0
Published by haira - dans images
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 16:34

Au centre d'un jardin il y a un grenadier.

Tout autour tournent des enfants,

des fleurs,

des planètes et des étoiles.

Sur le grenadier il y a des fruits et dans les fruits,

il y a des enfants des fleurs et des étoiles sucrées,

comme des petites planètes rouges et leurs satellites de rires.

hah

Repost 0
Published by haira - dans amour
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 00:33

Dans ma pénombre il y eu un reflet qui attira mon regard.

Je tournais la tête, elle aussi avec ses lunettes dans le soleil.

C'est curieux un phare qui vous attire et puis s'éteint

tandis que vous allez fracasser votre coque de noix contre les rochers.

...et quand elle est ouverte comme chantait Monsieur Trenet,

"quand elle est ouverte ? On la croque et puis, bonsoir...Les découvertes !"

hah

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 23:51

Je venais de lire "la danse de la réalité" de cet Alexandro ci. A peine refermé ce livre et encore tout à l'émotion de la fresque de cette existence d'imaginaire et de raison qu'on avait frappé à la porte.

-Jésus va te sauver me dit la plus grande des deux dames me tendant un prospectus.

J'ai répondu merci j'ai déjà son livre et refermé la porte pour aller réfléchir a ce que je venais de leur dire.

Je les ai vu s'éloigner en baissant la tête, et se disant sans doute on a été doublé par les autres...   hah

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 00:17

Il avait dit assez, mare des beaux parleurs et des lèvres de cendres.

Les cris pestilentiels les orgues de Staline égorgent mon enfance.

Couché dans les tranchées des corps en dés-amours, il n'attendait plus rien.

C'est alors qu'un violon a chanté sous la lune, le point du jour est là, à portée d'espérance,les cicatrices sont des écrits pour le diable.               hah

Repost 0
Published by haira - dans artiste
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 00:16

L'envol de cariatides n'avait surpris personne.

Du haut de l'Acropole elles avaient vu flotter les étendards de feu.

Puis le temple écroulé et toute la poussière de marbres et des cris

avait couvert Athènes ainsi que le Vésuve autrefois en colère

avait mis sous la cendre Pompéi et ses chiens.         hah

 

Repost 0
Published by haira - dans actualité
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 17:14

Ils ont le portable greffé à l'oreille. Je veux dire vraiment greffé entre l'os et la peau. Ainsi ils sont connectés en permanence.

T'es ou ?

Là.

Ah bon je suis rassuré.

Je t'embrasse.

Le virtuel a gagné ces lettres de noblesse. En fait ils ne veulent pas savoir; ils veulent avoir l'illusion de n'être pas seul. C'est émouvant.

Chacun chez soi, pas de contacts réels.L'indignation est assez chic suffisante à l'ego prout' prout' et tralala.

LUI, sait tout voit tout.

Big Brother est content.                    hah

Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 00:19

Un pélican est passé tout à l'heure.

On l'entendait appeler,

-Toto, Gégé Mimi !

Quelqu'un a ouvert sa fenêtre et demandé,

-Vous avez perdu vos enfants ?

-oui-oui j'en ai bien du soucis;

-Mais vous les gâtez trop il n'en font qu'a leur tête.

Comme le pélican s'était mis à pleurer l'autre a dit pour tenter le calmer,

-Ils ne peuvent être loin quand ils auront bien faim ils vont bien revenir

vous manger dans la main.

-Oh vous savez avec la jeunesse aujourd'hui...

 

moralité:

 Ouvrez leur votre coeur ou bottez leur les fesses

le pélican vaut autant qu'une messe.


Repost 0
Published by haira - dans humour
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 23:09

 

 

etoil029.gifIl a toujours une petite étoile entre le pouce et l'index.

Il la préserve, il dit c'est mon trésor.

Mais ainsi mobilisée, sa main est incertaine

ses gestes maladroits son esprit est ailleurs.

Quand il serre la main on reste sur sa faim, on le trouve lointain.

Quand il dit au revoir en agitant ses doigts,

on dirait qu'il fait non je ne vous connais pas.

Et puis ce matin en sortant de chez lui il a trébuché.
Pour éviter les pierres du chemin il a ouvert sa main;

l'étoile s'est envolée.

Ce soir il ira sous la lune regarder le zénith,

et le sourire aux lèvres dans une nuit moins noire,

il dira je renais sous une belle étoile.                hah.

Repost 0
Published by haira - dans symbolisme
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 00:39

Je suis passé sur la grand place après la manifestation.

Elle s'était mal terminé.

Restait sur le gravier une banderole déchirée, des tracs éparpillés, des barrières métalliques renversées, une écharpe, une chaussure blanche.

Au centre d'un massif encore vert un petit arbre déraciné.

En fait tout ce bazar pour pas grand chose me suis-je dit comme pensent les gens biens et les résignés.

Parfois les mêmes.

J'ai tourné le coin du Bar-Tabac et là, assise sur une marche contre une porte cochère il y avait une fille qui pleurait.

Elle avait les genoux écorchés, il lui manquait une chaussure.

J'ai demandé bêtement, -ça va?

Elle a levé son visage tuméfié en disant, -ils ont embarqués mon copain.

-Ne vous inquiétez pas ils vont vite le relâcher.

-Je n'sais même pas comment il s'appelle a t'elle ajouté, mais ils sont tous si beaux quand ils se tiennent droit.

En fait cette manif c'était pour quelque chose...de bien.                              hah

Repost 0
Published by haira - dans actualité
commenter cet article

Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages