Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 00:03
                                                AV.
Belle tenue du KKK. bon état général, légères taches de sang.
Affaire à saisir, pour collectionneur ou nostalgique.
Prix à débattre.
S'adresser par annonce discrète, l'ex propriétaire s'étant suicidé ce 20 Janvier 2009 vers midi.
(heure de Waschington USA.)
Repost 0
Published by haira - dans humeur
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 10:14
C'est une petite Nana tendre brioche chaude,
parsemée de grains de sucre.
Elle trône calme et sensuelle
dans la vitrine infranchissable d'un patissier jaloux.
Je l'imagine souvent sur un lit de vergeoise blonde
 me souriant comme un arc-enciel à l'envers.
  hah
Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 17:21
C'est un vieil homme dans un bus. Chaque jour à la même place absorbé dans un livre. Jamais le même. Indifférent aux rumeurs de la ville, il lit.
Intrigué j'ai décidé un jour de Mai de descendre après lui. Il est descendu place de La Bastille, et j'ai vu sa silhouette voutée disparaitre vers le Faubourg St. Martin.
-Il a oublié son livre j'ai crié au chauffeur
-Non monsieur il l'a laissé. Exprès.
-Il est malade ?
-Non, ça fait plus d'un an qu'il laisse un livre chaque jour. Je lui ai demandé pourquoi. Il m'a dit,  je n'aurais pas le temps de lire toute ma bibliothèque. Je préfère l'offrir.             hah

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 09:22
Il a dégagé la neige d'une pierre plate pour dispercer des miettes de pain pour les oiseaux.
L'hiver il faut penser aux oiseaux.
Un oiseau est donc venu. Il n'a pas picoré de suite.
"Inquiet comme un oiseau" c'est aussi juste que "Gai comme un pinson".
Ils sont encore arrivés. 2,3,4,5... Le festin.
Mais le chat est arrivé lui aussi.
Une petite panthère. Il a bondi crac!
Quelques plumes qui volent, un bout d'aile dépassant de sa gueule et...
Le silence.
Il regrette ou il regrette pas d'avoir mis des miettes pour les oiseaux ?
Il regrette...Non, il regrette pas, il songe à demain, jour de paye.
Il faudra qu'il se souvienne des miettes pour les oiseaux.    hah
Repost 0
Published by haira - dans artiste
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 10:16
...-ça va monsieur Jean !
Ce n'est pas une question.Seulement des paroles, complément de ce petit luxe:
 Une île et des vélos au bord de l'eau. Le label de qualité ici, est une comptine.
Une clôture d'opérette délimite son bout de jardin, propriété de ses "parrains" amis du psy de La Rochelle.
-Je n'ose à peine vous proposer ça, lui avait dit monsieur Diet.
-On ose à peine avait répété madame Diet, ç'était juste pour l'été, mon Albert l'a fait de ses mains ce cabanon.
On pensait ainsi voir plus souvent notre filleul de Paris. Mais pensez donc monsieur Jean, un garçon qui travaille à la télé, s'il y a pas de piscine...Une piscine, ici, au bord de la mer. Je vous demande un peu. A dit les yeux quand même triste madame Diet.
-Allons maman, ne te fais pas de mal, si ça fait l'affaire de monsieur Jean.
Hein monsieur Jean ?
Donc ils lui ont loué pour le franc symbolique et une bouteille d'Izara jaune, leur guinguette comme dit monsieur Diet.
-Pour notre quasi filleul c'est comme pour la famille a ajouté en riant madame Diet.
En contre partie de quoi il serait gentil de jeter un oeil sur leur bicoque, à cent mètres à peine, au fond du terrain, quand ils iraient à Bordeaux dans la famille où pour le "paicemécoeur" d'Albert.
-Vous ne trouvez pas qu'on devrait prendre un chien, à notre age, avec tout ce qu'on voit dans le poste par ces temps?
Ils lui avaient prété de quoi meubler une colonie de vacances, des couvertures pour le plan Orsec, des instruments de cuisine pour une caserne, et de quoi lire comme chez le toubib...

extrait du "Petit Carnet de Yérévan" H.A.H.
Repost 0
Published by haira - dans artiste
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 10:49
Il fait froid. Très froid.
Ici là-bas, il fait froid.
Alors je me tricote des pull-over d'illusions des écharpes de rêves, des bonnets de vacances...
Et puis je prends le train d'ailleurs, celui qui me roulle en dedans.
Mais il fait toujours froid.
Toujours le même hiver, la glace dans le coeur  et puis ces incendies qui me brûlent les mains et donnent au printemps des couleurs cramoisis.
Suffit pas de couvrir sa bronchite pour chasser le climat qui parfois nous enrhume.
Je connais des autruches qui se planquent le coeur et tendent vers les cieux des fesses innombrables espérant la caresse, mais que je pied-aux-cultes.
Et il fait toujours froid.
Les donneurs de leçon emmerdent les élèves.
-Vite vite vite une récréation !
-Et bien prenez là votre putain de récré, allez allez, allez les petits jouez, riez, chantez..
Mais prenez garde qu'un jour les grands de la cour d'à côté ne vous fasse tomber d'un joli croc-en-jambe ou d'une bombinette.
Là, la récré c'est fini. C'est fini le guignol le théatre, et tombent les masques.
Y'aura des mitraillettes aux bouts de chaque doigt et des griffes tendues vers les gorges innocentes.
Il fait froid, si froid.
Oh mon amour réchauffe-moi.

extrait de:
"les nuits d'Haïra" éditions Verso 1984 (textes pour Radio France Creuse) hah
Repost 0
Published by haira - dans humeur
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 18:25
Petit soleil
Petit matin
Petit silence mine de rien.

Petit calin
Petit café

Petit monsieur est enfin prêt.

Petit trajet
Petits amis
Dans petit Temple sont bien assis.

Petit ceci
Petit Orient
Petite rose et pélican.

Petit petit petit petit petit petit...Petit !

Petit dimanche est réussi.
Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 16:55




Cette pierre dans mon jardin

c'est une sculpture,
 un point d'appui sur lequel s'articule
 le levier de mon espérance
pour soulever les doutes de l'hiver.
hah
Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 16:10
La terre tremble.
De temps en temps sur sa zône de fracture. Cette ligne faisant son tour de taille.
Où presque.
A découper suivant le pointillé.
Mais, elle est solide la terre. Elle en voie tellement.
Tripottée, fouillée, percée de canaux, détournée ses vaisseaux ses rivières.
Percée de tunnels rasée de montagnes.
 Coupée ses crinières d'arbres et de fougères.
Volé son charbon son pétrole, ses trésors et zébrée toutes ses mers et ses océans...
Terre glacière où tropicale qu'un chapellet de satellites encercle tout là-haut pour une prière à la mesure de son espace.
Elle porte supporte tous nos déséquilibres. De frondes en nucléaires les hommes de certitudes à cervelles chrômées élèvent le génie malfaisant de leurs égoismes totalitaires.
Petits bonhommes misérables dans leurs costumes de dollards.
 Poussières d'étoiles ? Non caca de Gollem pervers. Flocons de neige noire allant se fondre dans le coeur en fusion de la terre qui tremble.
Tremble de colère.
Et puis tremble encore sous la caresse d'un enfant qui la tapotte un peu autour du grain de blé qu'il met en elle. Sur le trajet exact d'une balle dorée.
. hah

Repost 0
Published by haira - dans humeur
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 11:09
Un coup de fil, trés tôt ce matin.
Quasi la nuit.
Au creux du lit, la tête enfouie dans un rêve que je n'ose même pas vous répéter tellement que...enfin bref, le téléphone sonne.
-Allo ?
-C'est moi
-Qui moi ?
-Ben moi, Gaston
-Gaston qui ?
-M'enfin Gaston de Paris
-Ah c'est toi Gaston ?
-Euh oui-oui, c'est moi Gaston
(Vous aurez remarqué la subtilité de l'échange à quatre du matin.)
-Mais qu'est-ce qu'il t'arrive vieux ?
-J'ai pas sommeil
-Non mais t'es pas bien t'as vu l'heure ? Si au moins cétait une urgence...
-Ben faut être au samu pour t'appeler ? Faut m'excuser j'ai pensé comme ça, faut que je parle à un ami et voir si un pot' du jour le reste la nuit.
-Gaston...t'as bu ?
-Voilà ce que je craignais, alors même toi...Alors le jour c'est frangin et compagnie mais la nuit n'y a plus personne
-Et Monique ?
-Elle m'a dit m'empêche pas de dormir appelle-donc ton ami Henri
-Attends un peu tu me la passes c'te plait
-J'peux pas elle c'est rendormie.                 hah
Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article

Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages