Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 08:32

Il dessine des rails; toujours des rails.

Rien que des rails fuyant vers un horizon de bonbons à la violette

et de mille soleils verts tendres. On lui demande:

-Pourquoi ne dessinez-vous pas de trains ?

Il pose son doigt en haut et à droite du dessin,

sur un petit nuage en forme de coeur. Il dit:

-C'est la fumée de la loco, vous regardez trop tard. Il est parti.                                                                     hah

Partager cet article

Repost 0
Published by haira - dans artiste
commenter cet article

commentaires

Violette Dame Mauve 15/07/2011 12:31


Merci de cet article dans ma communauté, un très beau texte.
Amicalement
Violette


Lucy 14/07/2011 18:43


Je trouve ce texte très mignon, j’aime bien !
Lucy


Andry 13/07/2011 13:05


Furtif, ce poème m'évoque cet adjectif, la manière de l'écrire, le sens profond ou le poète lui même? je ne sais pas.
Andry^^


comparatif banque 12/07/2011 15:41


dommage que le texte ne soit pas un peu plus long il est vraiment très bien écrit!


Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages