Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 23:08

Sous l’ondée printanière on voyait les robes et les pantalons mouillés sur les cuisses, les cheveux plaqués sur les fronts et les corolles de satin, de taffetas et d’organdi s’épanouir sur les boulevards le long du canal les soirs si doux rafraichi de l’aubaine allongeant l’anisette. On riait je vous l’assure, quand le vent poussant les giboulées retournait les parapluies, dispersait vers les coulisses de leurs boudoirs secrets les filles-tulipes et roses aux joues poursuivis des regards d’hommes coquins et de ceux assassins de quelques femmes jalouses ayant courte mémoire.                      hah

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fan 14/01/2011 19:42


Merci Henri, pour ces images plein de vie, j'attends même leurs rire, et comme elles sont jolie vos filles en organdi, j'en ferai un dessin, mais surtout excusez mes fautes en orthographe... mais
vous êtes grand seigneur,je le sais... :-)!


Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages