Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 22:52

La rue principale est jalonnée de lampadaires auréolés de jaune

pâle.

L'un d'eux clignote pour faire de l'oeil à la

lune.

Elle s'éclipse d'un nuage l'autre pour masquer sa

gène.

                       Elle a déjà un amoureux.

Pauvre petit lampadaire s'étiolant au

matin

dans l'éclat de rire d'un orgueilleux

soleil.  

 

hah

Partager cet article

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

l'oeil qui court 14/03/2011 19:57


Et moi au pied du lampadaire
Qui a pâli d'amour transi
Je suis dans l'ombre


Nounedeb 12/03/2011 07:50


Salut Hah. Ou l'art de rendre poétique une observation anodine.


Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages