Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 17:37

Il avait sauté dans la flaque boueuse pour m'éclabousser.

Tartagueule ! J'avais crié.

Il s'était enfui le temps que l'image saccagée du soleil  se refasse une beauté et retrouve tout son calme pour sécher mon pantalon.

La récréation était fini mais j'avais appris quelque chose d'important.  hah

Partager cet article

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 30/01/2011 07:58


Salut, Hah. Une espièglerie un peu blessante, le soleil. Un réflexion nouvelle dite en si peu de mots.


Dzovinar Melkonian 29/01/2011 19:09


Ah ! "Tartagueule" ! Gouaille joyeuse d'une enfance, d'une adolescence qu'on ne quitte jamais, tout à fait, heureusement !


lily may 29/01/2011 18:45


le soleil lui aussi était blessé...


Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages