Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 10:02

 On disait l'année du rossignol comme l'année des inondations, où de la coupe du monde de foot. Il se mit à chanter le 27 Avril à 19h45. Puis tout le mois de Mai. On sortait à la fraîche sur la terrasse, fermant les yeux pour installer en nous-même  une étoile d'avance. Son chant nous accompagnait jusqu'au lit pour nous réveiller au matin émerveillés de ses mélodies.

Et puis vinrent les mois d'été. Il avait sauté allègrement par dessus le solstice et il continua ainsi d'enchanter nos crépuscules. L'automne ne le chassa point. L'hiver non plus. On disait au café du coin, ça on va le payer...

Imaginez ses trilles multicolores parsemées de flocons de neige, une féerie troublant les chants de Noël et les douze coups de minuit du 31 Décembre.

Et ce fut l'année suivante.

Celle qu'on nomme dès lors "l'Année du Grand Silence".                       hah

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ADAMANTE 23/05/2010 11:37


La féerie aurait-elle donc un prix, à payer ?


Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages