Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 23:24

 

L'aventure espiègle et désinvolte d'un petite lettre d'amour froissée

Prologue :

Comme si tous les oiseaux du monde avaient perdus leurs chants.

Comme si tous les pollens, toutes les graines toutes les feuilles

les fleurs et l’écorce au tronc du moindre micocoulier

s’étaient flétris à l’instant même.

Comme si tous les rires d’enfants, tous les éclats de rire d’amants,

tous les feux pétillants, toutes les harpes,

tous les baisers dans la paume des mains, s’étaient évaporés.

Comme si.

Comme si le vent s’était définitivement couché de tout son long soupir

sur l’immense bleu de toutes les mers, pour avaler la couleur,

et les vagues et le sel.

Comme si comme ça.

Comme sa main s’arrêtant de trembler sous l’ultime perle de sa dernière larme.

hah 

Extrait

 

(à paraître début décembre)

Partager cet article

Repost 0
Published by haira - dans "créations"
commenter cet article

commentaires

André Perchet 21/11/2009 08:46


bonjour votre dernier texte est magnifique, si nous échangions des liens ?


haira 21/11/2009 10:23


bonjour André,
C'est fait, avec grand plaisir, car la richesse sensible de vos textes et émotions diverses me sont une preuve de plus, qu'il faut espérer dans la beauté. henri


Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages