Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 17:42
En montant par la rue pentue, j'ai vu rouler vers moi un petit ballon rouge.
Je l'ai stoppé et ramassé en me disant, dans deux secondes va débouler un enfant courant derrière son jeu.
Et non.
Je suis arrivé au virage de la maison bancale. Personne.
La rue monte encore plus, et au second virage, devant celle que l'on dit ici "des volets clos", toujours rien.
Je me suis arrêté pour souffler, et comme je repartais avec ce ballon sous le bras, une petite voix a dit:
-Il m'a échappé, vous pouvez me le rendre s'il vous plaît ?
La voix venait de derrière le muret du jardin
d'à côté.
Une petite vieille, mignonne comme une robe à fleurs penchait la tête en souriant gênée.
Je lui ai tendu son ballon rouge.
Elle m'a dit merci monsieur...c'est pour me souvenir des mots, des mots de jeunesse, je perd aussi ma pauvre tête.
De l'intérieur de la maison une voix a crié, maman laisse les gens tranquille!
J'ai dit, amusez-vous bien madame, et un peu plus léger que précédemment j'ai continué de monter vers le haut du village. hah

Partager cet article

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages