Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 09:57
Chaque jour en passant par la rue des Iris j'aperçois, souriante derriere sa fenêtre, une vieille mamie qui me fait un joli coucou du bouts des doigts.
C'est devenu une sorte de rituel. Une clef pour ouvrir la porte de mes journées.
 Un peu de lumière annonçant l'aurore, une hirondelle le printemps.
Je lui réponds de même, et même les matins tristes, il me faut sourire -au moins- a cet instant. Et puis je continu chez la boulangère un peu revèche, face au patron beaucoup plus.
Lundi dernier personne derrière la fenêtre.
Mardi, mercredi...Non plus. Les volets fermés.
A une voisine qui sortait son caniche j'ai demandé
-La vieille dame ?
-Ses enfants l'ont prise avec eux. Bon vent, tant mieux vous pensez monsieur une vieille aussi acariâtre...Jamais un sourire. Jamais.   hah

Partager cet article

Repost 0
Published by haira - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

larmerouge 11/02/2009 12:45

on parait etre ce qu'on veut paraitre devant celui auquel on veut paraitre

Présentation

  • : Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • Hairabédian,sculpteur écrivant:
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages