Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 18:31

 

TOUT EXCES NUIT,

AINSI S'INSTALLENT

LES TENEBRES...

JUSQU'AU

POINT DU JOUR !

Repost 0
Published by Hairabédian
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 18:41

Un oiseau s'est posé devant moi;

et je ne l'entends pas.

Tellement le troupeau  crie au loup

 Pour appeler son maître.

Pas d'angoisse il arrive !

 

 

Repost 0
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 09:30

Les mouvements de ton corps alimentent le balancier de ton cœur . Avance avance encore, avance toujours pour que s'accorde l'ensemble qui te ressemble, ma petite mécanique animant cette idée en mouvement. 

Repost 0
Published by Hairabédian
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 18:27

NOUS DEVONS ETRE UTILES; BIEN.

PEUT-ETRE FAUT-IL SE POSER ENCORE UNE QUESTION:

UTILE POUR L'INSTANT, UTILE POUR DEMAIN,

 OU UTILE POUR PLUS LONGTEMPS?

CAR AUX MÊMES CAUSES LES MÊMES EFFETS.

ALORS UTILE... MAIS VRAIMENT UTILE !                            hah

 

Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 17:57

 

 

Repost 0
Published by Hairabédian
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 17:56

Les mirages sont rêves de poètes contre la résignation des esprits désertiques.

 

 

 

 

 

Repost 0
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 18:21

J'avais fermé la maison pour quelque jours d'absence. Le train se désengluait de la gare de Nîmes. Il était doux de songer à cet "Esprit d'Arménie" par Jordi Savall vibrant encore dans la maison vide.

J'ai toujours soin de démarrer la lecture d'un cd quand je m'en vais. 

On ne part jamais tout à fait.

Repost 0
Published by Hairabédian
commenter cet article
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 17:35

A bien observer le soleil couchant

il est possible

de ressentir le vertige de quelqu'un allant à reculons,

à quelque 1700 kilomètres à l'heure.

 

 

Repost 0
Published by Hairabédian
commenter cet article
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 17:35

C'était le temps ou l'on passait des heures à faire des cerfs-volants.

Chiper un bambou dans la haie du voisin.

Découper en losange un vieux journal du coiffeur d'à coté.

Faire la colle avec un peu de farine concédée par maman et mon cher épicier de papa.

C'était toujours Mickey le fils du bon boucher qui avait la ficelle et Christiane la fille du tailleur amenait les ciseaux. Mathieu le boulanger lui-même nous aidait quelquefois.

On riait on courrait autant avec le vent qu'avec le cerf-volant.

Et puis un jour d'automne il a disparu de notre horizon. 

Comme les petits métiers de la rue de notre enfance.

On dit c'est comme ça, c'est la vie. Enfin...on dit comme ça.

Repost 0
Published by Hairabédian
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 17:48

 

Cette fâcheuse coutume qu'on les gens de là-bas d'élever des perce-oreilles avec des cannes blanches a porté préjudice aux votes de chez nous.

Les sourds et les aveugles ne sont guère compris.

Repost 0
Published by Hairabédian
commenter cet article

Présentation

  • : Hairabédian, sculpteur :
  • Hairabédian, sculpteur :
  • : Henri Aram Hairabédian de midi à minuit : le sculpteur dans son atelier, le romancier à sa table de travail vous fait partager ses recherches, ses émotions et cette petite fleur dans vos sourires. L'artiste s'épanouit au quotidien par ses sculptures - pierres de garrigue, marbres - et l'écriture de ses textes - romans, poésies, nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Nouvelle-image.GIF

Recherche

Pages